UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

mardi, 05 juillet 2011

KADHAFI

kadhafi.jpgJe tiens à dénoncer ici la perfidie et l'hypocrisie de la communauté dite internationale. ce n'est pas ici un soutien systématique au colonel Kadhafi.


Sur l’un des plateaux de l’émission "salut les terriens" de Canal+, l’animateur Thierry Ardison, pose la question suivante à Bernard Kouchner, ancien ministre des affaires étrangères de la France : « pourquoi vous n’envoyez pas un commando spécial en Lybie pour enlever Kadhafi ou l’éliminer et le tour serait joué » devant l’air dubitatif du vis-à-vis, il ajoute « ce serait nettement mieux que tous les carnages perpétrés par les avions de guerre de l’OTAN, sur la population civile ? » interloqué et hypocritement moralisateur Bernard Kouchner répond : « serais-tu entrain de recommander l’assassinat d’un chef de l’état ? »
L’ironie dans l’histoire, c’est de voir des immoralistes se préoccuper de la morale. Dans le fond, qu’est-ce que la France et l’OTAN cherchent à faire en Libye ? Le colonel Kadhafi, le guide de la Jamahiriya libyenne, a beau demandé aux agresseurs occidentaux de cesser le feu et de venir pacifiquement instaurer leur démocratie dans son pays, la seule réponse qu’il obtient c’est le pilonnage, le bombardement de sa population civile. Quelle est cette civilisation démocratique qui n’a que la violence comme seule moyen d’expression ?
On ne veut pas assassiner Kadhafi, mais dans le même temps, on lui demande de s’exiler de son propre pays. On ne prévoit pas l’assassiner mais on n’a pas de scrupule de dire que tant qu’il vit la Libye ne se portera pas mieux. L’assassinat de Kadhafi est exclu mais on bombarde toutes les résidences où il est susceptible d’être. Un chef d’état est traqué comme un rat devant les caméras du monde entier et pour se donner bonne conscience on se gave de l’idée surfaite qu’il est un dictateur qui a tiré à l’arme lourde sur sa population et ordonné le viole des libyennes comme si, dans sa fuite constante, il avait le temps de se préoccuper d’une vengeance mesquine en ordonnant spécialement qu’on viole les opposantes. Kadhafi est en guerre contre le machiavélisme occidental. Il y a déjà laissé son fils, ses petits fils et tout ce qu’il a bâti des années durant avec le peuple libyen. Il faut qu’il soit fou et qu’il n’ait jamais été, ne serait-ce qu’une seule année, chef d’Etat, pour croire que c’est en tuant son peuple ou en commandant des viols de femme qu’il résout le problème. Mais c’est comme en Cote d’Ivoire, un jour et sans raison fondamentale, une horde de rebelles attaque un régime, on prend même le temps de les baptiser forces nouvelles ou commandos invisibles, et on reproche à l’autorité légale d’avoir usé des moyens à sa disposition pour se défendre. Pourquoi elle ne se laisse pas canarder par ces braqueurs d’Etat.
On avance que Kadhafi a trop duré au pouvoir, mais on oublie, à moins de faire preuve d’un racisme primaire que le guide de Jamahiriya libyenne a le même statut, chez lui, que la reine d’Angleterre, le roi d’Espagne, celui du Maroc, les Emirs du Qatar et de l’Arabie Saoudite. On dit aussi qu’il est dictateur, mais ce n’est pas nouveau et il ne l’est certainement pas plus aujourd’hui qu’hier lorsqu’il dressait ses tentes dans la cours de Berlusconi et dans le jardin de l’Elysée. En Afrique et pour les africains Kadhafi passe pour être un homme très généreux ; Et il ne l’est pas au détriment de son peuple. Dans son pays, le taux de chômage est moins élevé qu’en France, en Grèce et dans beaucoup de pays d’Europe. En Libye, les resto du cœur sont une institution et non des exceptions pour les migrants. Ce n’est pas en Libye qu’on trouvera des clochards sous les ponts. Ce n’est pas en Libye qu’on trouve le total manque d’esprit critique et l’unanimisme sclérosant qui gangrène la presse occidentale. La preuve, le tyran libyen s’est même donné le luxe d’avoir des contestataires chez lui. Le hiatus c’est qu’ils sont manipulés par des puissances prédatrices qui ne veulent absolument rien savoir de la démocratie.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.