UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

vendredi, 08 juillet 2011

Commission électorale indépendante : un non sens en Cote d’Ivoire

youssou b.jpg Le front populaire ivoirien à refusé de rentrer dans le gouvernement de Soro Guillaume. Mais il n’aimerait certainement pas être absent aux prochaines législatives. Pour ce faire, le FPI a fait la proposition d’un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci le rééquilibrage de la commission électorale indépendante. Un rééquilibrage qui donne tout de même une voie supplémentaire au camp présidentiel. A l’occasion un débat, vieux du lendemain des présidentielles, m’est venu à l’esprit.

A la suite d’une démonstration mêlant émotion et juridisme désarticulé, un ami du RHDP avait essayé de me démontrer qu’Alassane Ouattara était l’élu du peuple. Qu’il a bénéficié du report total des voix de Bédié, que le camp Gbagbo à travers Damana Pikas a empêché la proclamation des résultats provisoires, que Yao Paul Ndré n’a pas dit le droit. Après l’avoir attentivement écouté, je lui ai dit que j’étais prêt à adhérer à sa position s’il me montrait une copie de la délibération finale de la commission électorale indépendante. Et que je pense qu’il n’était pas entrain de vouloir me refiler le point de vue de l’individu Youssouf Bakayoko parce qu’un Etat de droit ne saurait s’accommoder des conclusions d’une causerie entre amis sur une élection présidentielle. Et que dans une structure aussi hétéroclite que la CEI, seul un procès verbal de délibération de la commission centrale pouvait conférer de la valeur au discours de Youssouf Bakayoko sur la présidentielle. Et que mis à part cela, il n’avait fait qu’exprimer son opinion comme tout électeur ordinaire.

Inquiétude légitime : une parité dans la commission électorale indépendante suffira-t-elle à garantir la transparence des élections futures ? Les décideurs d’aujourd’hui sont ceux, qui hier, sans les leviers du pouvoir, ont réussi l’extraordinaire prouesse de violer même la procédure délibérative qui leur était largement favorable. Qui empêchera Youssouf Bakayoko de faire de Soro Guillaume député de Ouragahio ou Shérif Ousmane maire de Yopougon ?

Joseph Marat


Les commentaires sont fermés.