UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 28 juillet 2011

Qu’avons-nous fait pour mériter Kandia Camara ?


On n’a rien contre cette dame. C’est une consœur qui s’est promise certainement de faire à tout prix de la politique en Cote d’ivoire. Quand elle a déposé ses valises au bord de la lagune ébrié, après avoir rangé ses baskets d’handballeuse, elle s’y est mise. Avec une gueule qui a beaucoup plu à certains ivoiriens. Je me souviens, que des ivoiriennes avaient même programmé une marche sur la présidence de la république de Cote d’Ivoire pour que Kandia Camara soit ministre de Laurent Gbagbo. Elle en avait énormément bavé. Aujourd’hui le combat contre l’ivoirité a porté ses fruits et Kandia est ministre de la République de Cote d’Ivoire. C’est même charmant. Mais de vous à moi, pourquoi au ministère de l’éducation nationale ? On comprend qu’on ait voulu récompenser une militante des heures chaudes, mais pourquoi au ministère de l’éducation nationale où il ne suffit même pas de bien s’exprimer pour être crédible ?
Qui accepterait de confier l’éducation de son enfant à quelqu’un qui place une faute à chaque phrase. En tout cas la liste des entorses portées à la langue française par madame le ministre commence à s’allonger et il n y a certainement pas mieux pour saboter le système éducatif de la Cote d’Ivoire. Si pour la culture des compétences on a chassé des éminences grises comme Jacqueline Loes Oble, Kandia Camara est loin d’être une solution. Elle est au contraire un problème parce que cette femme ne fait pas que des fautes à chacune de ses interventions, elle a été déformée par la vulgarité de son combat. Il faut vouloir punir la Cote d’Ivoire de Memel Fotè, Bernard Dadié, Zadi Zaourou, Saliou Touré… pour imposer à son système éducatif Kandia Camara. Des postes de complaisance pour mercenaire, ce n’est pas ce qui manque. De grâce usons de la politique pour tirer notre société par le haut.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.