UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

mardi, 30 août 2011

B.A.S Le missionnaire est de retour

C’est à se demander si le jeu en vaut la chandelle. Changer au gré d’un vent orageux ses convictions n’est-il pas périlleux ? Il y a certainement des personnes pour qui le péril ne compte pas. L’essentiel est d’être dans le jeu. Ne jamais être à la touche. Bamba Alex Souleymane fait partie de ces joueurs qui n’aiment pas la banquette de touche. Ils veulent être de tous les régimes. Ils veulent pouvoir aménager dans les régimes successifs leur espace vital. C’est aussi cela le charme de la démocratie. La possibilité offerte à tous d’avoir ses propres convictions et d’en changer en fonction des circonstances. Le crédit moral en prend un coup. Mais on s’en fout du crédit moral, tant que le crédit matériel s’enfle. Fologo a fait des émules. Celui qui a toujours dit que la politique est la saine appréciation de la réalité et qui vient de nous sortir que l’arbre ne tombe jamais avec ses oiseaux, vient d’ajouter à sa longue liste de disciples Bamba Alex Souleymane.
Ce dernier était le vendredi passé, face à la presse mêlée à un cercle d’amis, dans la salle de mariage de Treichville, pour annoncer officiellement son adhésion au Rdr. A coté on demande : est-ce qu’il n’était pas déjà officiellement au Rdr ? Si ! Et lui-même le crie à qui veut l’entendre qu’il a toujours été un fidèle parmi les fidèles de Alassane Dramane Ouattara. Hier et avant-hier, auprès de Bedié, Gbagbo, Soro, il était en mission. Maintenant, il est de retour et il tient à le faire savoir. Opportunisme ou opportunité, pour qui connait l’homme, les nuances linguistiques sont très importantes. Il préfère saisir l’opportunité de l’aboutissement du combat de l’ombre pour se faire une place au soleil, avant qu’on ne le confonde à l’ombre. BAS a-t-il quelque chose à envier à la gueule de Kandia Camara, aux éclaires journalistiques Meité Sindou, et aux manœuvres politiques d’Alain Lobognon auprès de Soro ? Celui-ci a mal apprécié qu’il soit resté en mission hors du Golf Hôtel et l’a limogé le 10 mai dernier. Aujourd’hui, pour la rédemption il pense mériter une place sur la table du conseil de gouvernement.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.