UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 03 novembre 2011

La léthargie au sommet


Voie fluette, allure soignée, démarche empesée dans des bureaux de verre, sur des tapis de velours, couleur sang de préférence, friand des flatteries du genre « entre deux jets », le bling bling… voila Alassane Dramane Ouattara, son monde et c’est peut-être tout. En fait où a-t-on vu un jet-setter se tuer a la tache. Ils sont soit des fils à papa qui trônent sur des fortunes bâtit par des générations de bâtisseurs ; ils sont soit des arnaqueurs qui prospèrent dans les failles du système social, pas besoin de travailler ; soit ce sont des vendeurs d’illusions qui vivent au dépend de ceux qui les écoutent.
Dramane Ouattara a promis monts et merveilles aux Ivoiriens. Il n y a pas longtemps, de retour d’un voyage, il a professé qu’il était revenu mettre les ivoiriens au travail. Mais que dalle. A part l’exhibition d’Anne Ouloto qui a tournée court et qui a fait plus de mal que de bien au petit peuple, que fait Dramane Ouattara depuis qu’il a enfin tout le pouvoir.
On se souvient qu’on nous avait promis 5 universités en cinq ans, soit une université par an. Les seules que nous avions et qui fonctionnaient en tant de guerre sont fermées. Nous nous souvenons aussi de la promesse électorale du million d’emplois jeunes. C’est à croire aujourd’hui que Dramane attend de faire le bilan du million d’emplois perdus avant d’entamer son programme. Le cout de la vie a-t-elle une seule fois baissée ou le gouvernement nous donne-t-il des signes qu’il y travaille ?
C’est un sage allemand qui a dit en substance qu’un peuple mérite toujours le dirigeant qu’il a. après avoir célébrer Doug Saga, et son mouvement de «couper-décaler», peut être avons-nous mérité Alassane Ouattara, un frimeur qui ne fait rien.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.