UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

lundi, 07 novembre 2011

Du menu fretin


Claude Guéant arrive en Côte d’Ivoire aujourd’hui. On a annoncé qu’il vient avec des bras chargés. Ce sont 50 véhicules "France au revoir " qu’il transporte dans sa besace pour notre police. Face à ce geste, on s’attend peut être à ce que le peuple ivoirien se répande en remerciements et en reconnaissance infinie. Oui ! C’est pour ça que la France soutient le régime de Dramane. Et c’est pour ça qu’elle hait Laurent Gbagbo qui négligeait, s’il ne le remettait pas en cause, les bons rapports entres les anciens colons et les ex-colonisés que nous sommes. Alors 50 véhicules, seulement après 6 mois de coopération intense avec la France, quelle aubaine ! Il n’y a que la France, "notre mère" patrie qui peut nous aimer à ce point. Et depuis, nous sommes sûr que dans les salons glacés de la présidence et de la primature ivoiriennes on se bombe la poitrine et on se fait des gorges chaudes pour avoir « réalisé en 6 mois ce que Laurent Gbagbo n’a pas pu faire en 10 ans. » 50 véhicules de seconde main et voilà notre police hyper équipée... D’aucuns diront : « mais, tout ça pour ça ?» et ils n’auront pas tort. Quand on regarde l’ampleur des dégâts commis par l’armée française sur le territoire ivoirien, rien que pour régler un contentieux électoral, on ne peut être que déçu du premier véritable geste de la France pour nous sortir du gouffre dans lequel son soutien aveugle à Dramane nous a plongés. Simple arithmétique, quand on ajoute les frais des 6 déplacements de Ouattara et les 3, au minimum, d’Ahmed Bakayoko en France à ceux des 6 officiels Français en Côte d’Ivoire, la récolte de 50 misérables véhicules est une arnaque. Et une grosse!

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.