UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 24 novembre 2011

Machine à dette grippée

Alassane Dramane Ouattara est encore en Europe. Le ratio d’un voyage par mois se confirme. Quelqu’un nous avait même prévenu de nous habituer à ce rythme de déplacement du chef de l’Etat en Europe. Il a des CR mensuels à faire. Un autre s’était même engagé dans un débat pour dire que c’est en Côte d’Ivoire qu’il vient de temps en temps sinon c’est là-bas qu’il réside. Quoi de plus normal. Il est au travail. L’homme qui a dit que son travail c’est de chercher l’argent, qu’est ce qu’il a à faire ici, autour de vos cases ruinées par la misère ? En tout cas Dramane est en Europe et il faut qu’il y soit parce que c’est là-bas qu’on trouve l’argent et il est pressé par le temps. Il lui reste à peine un mois pour boucler la récolte d’au moins 2500 milliards. Il nous avait promis d’endetter la Côte d’Ivoire au delà de 12 000 milliards au bout de cinq ans de gouvernance. Ce n’est certainement pas en mettant les Ivoiriens au travail ici qu’il y parviendra.
Mais, même là notre "bravetche" national est à la peine. Il tourne à vide. La science semble souffrir d’obsolescence. Le compte n’est pas bon. Heureusement pour nous qui avions rêvé de vivre dans un Etat sans dette. 45 milliards pour un programme présidentiel d’urgence. L’homme était encore cloîtré au golf hôtel. 260 autres, juste après l’arrestation du président Gbagbo. Et les indécrottables se sont mis à rêver. Aujourd’hui 82 milliards pour le financement de cinq autres projets viennent de lui être remis par José Manuel Barosso. Quand on fait le point, on est loin du compte. 387 milliards au total sur les 12 000 milliards après un an. Juste des jetons que l’Etat ivoirien s’était habitué à s’offrir lui-même. Réjouissons-nous que la machine à s’endetter soit grippée.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.