UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

dimanche, 15 janvier 2012

Coïncidence parlante


Alors qu’on ne s’est pas encore remis du décès de Paul Antoine Bohoun Bouabré, survenu avant-hier en exil, les jours s’assombrissent une fois de plus sous les lampions du quartier des affaires d’Abidjan-Plateau. Les officiels devraient se déplacer hier matin pour une cérémonie de meilleurs vœux au chef de l’Etat Alassane Dramane Ouattara. Après toutes les frasques de malheurs qui ont émaillé l’année 2011, je mets ma main au feu que le vœu le plus cher de Dramane est que 2012 soit exceptionnelle pour faire oublier les événements de l’année précédente. Et il a sûrement croisé les doigts pour qu’aucun accident ne vienne perturber cette journée qui devrait consacrer l’expression des vœux des Ivoiriens à leur chef. Mais comme si le sort voulait continuer de s’acharner sur notre pauvre pays, les festivités de vœux au chef de l’Etat seront noircies par la survenue d’un accident grave sur le boulevard lagunaire. Un carambolage entre un bus, deux véhicules personnels et un cargo militaire a fait 40 blessés dont 4 grièvement. Un tel accident devrait matériellement obligé les conseils du chef de l’Etat à annuler la cérémonie rien qu’à cause du bouchon des voies menant au palais de la présidence. Mais que peut-on attendre d’un régime pour qui les honneurs passent avant la compassion. Celui qui a été sourd aux supplications de Paul Antoine Bohoun Bouabré pour ses soins aura sa cérémonie de vœux quoi qu’il arrive. Mais il ne faut pas oublier que notre foi en des vœux est l’expression de notre foi en la transcendance et en la mystique des événements. Il y a des coïncidences qui en disent donc long.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.