UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

lundi, 30 janvier 2012

le "rattrapage" est un tribalisme planifié !


Les déclarations de Dramane Ouattara ? ces derniers jours sur la justification insidieuse de sa politique de "rattrapage" ethnique rappelle à notre souvenir un texte que nous avions écrit sur cette pratique du régime qui ? loin d’être un rattrapage ? scelle le sort des autres peuples de Côte d’Ivoire. Ils sont vraiment sérieux…
« C’est le journal Le patriote qui nous met la puce à l’oreille. Il faut reconnaître qu’en la matière, ce journal a rarement failli à sa mission. On se souvient tous que juste avant la rébellion de 2002 et juste après le tract de la charte du nord, ce journal avait divisé sur sa Une la carte de la Côte d’Ivoire en deux. La suite, on la connait tous. La ligne de front balafrant encore ce pays a copié cette maudite carte. Il y a un adage qui dit : « même si tu n’aimes pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court vite ». Les messages du journal Le Patriote sont les signaux des officines. Il nous dit clairement ce que les officiels n’osent pas dire, mais qu’ils travaillent à faire advenir.
Depuis le 11 avril 2011, la société ivoirienne a muté. 60 ethnies, 19 régions, c’est désormais du pipeau. Et c’est le journal d’Ahmed Bakayoko qui nous l’apprend. Prenez le numéro 3528 du mardi 23 août dernier. A la page 3 de ce quotidien qui est devenu un journal ‘’gouvernemental’’ on a réalisé un panel de 7 personnes qui ont été appelées à juger l’action des Frci. Le titre du panel est : Le oui, mais… des populations. Or voici un échantillonnage de la population interrogée: Koné Abdoul Karim, Keita Mamadou, Touré Naminata, Kamagaté Youssouf, Baro Seydou, Coulibaly Ballo, Kamara Boiké. Ils ont tous trouvé, malgré le bémol du titre, que les Frci sont des sauveurs.
Un panel autour d’une question aussi cruciale que le comportement d’une armée qui se veut nationale ne peut être fait avec autant de légèretés sans véhiculer un message subliminal autour de notre destin à tous. Un jour de l’an 1492 Christophe Colomb découvre l’Amérique. Cinq siècles plus tard, les Indiens qui occupaient ce territoire sont en voie de disparition. Le Patriote avait déjà annoncé la partition de ce pays. N’est-il pas en train de nous dire que les Bété, Baoulé, Attié, Guéré, Gouro, Agni, Djimini, Abidji, Dida… doivent se préparer à disparaître ? Surtout que la composition du gouvernement n’est guère rassurante. »

Joseph Marat

Commentaires

conflit ISRAELO-PALESTINIEN
similitude avec la nouvelle Côte d'Ivoire.

Voici un peuple qui n'atteignait même pas plus de 10% de la population dans les années 60.à notre grande surprise en 2012,il représente près de 40% de la population actuelle,vérité ou mensonge?ce peuple malinké veut nous phagociter,nous dominer.ils veulent nous apprendre leurs langues aussi leurs religions (musulmane).est ce que cela peut être possible en 2012.vraiment ceux sont des fils d'houphouet,pour eux les blocs,la plotique inter c'est arreter dans les année 90-93.tchié.........par quoi peut on contraindre un Etat qui a 52 ans à avoir 30 ans.c'est comme un père qui ne veut pas accepter que sa fille soit majeure et la prive de certaines libertés,il s'en suit évidemment un clash,c'est la Côte d4ivoire actuelle. après ils demanderont la partition du pays (c'est déja fait dans la forme et dans l'esprit)et revendiqueront un ETAT à la CEDEAO et à L'UA avec pour capital notre Bouaké.probablement cet Eat aura pour nom la republique islamique côte d'ivoire du nord.la grande majorité de ses dirigeants seront musulmans,mais et les autres baoulés,tagbana et autres non musulmans?ils seront tous éffacés par les immigrés musulmans burkinabé,malien,sénégalais,nigériens,guinéens et autres.certainement ils n'auront pas de soucis de nationalité puisqu'ils sont tous majoritairement musulmans.
dans ce pays le nationalité dépend de la réligion,ce qui n'était pas le cas en côte d'ivoire du sud.bref,pourquoi les musulmans ou l'ISLAM veut être le seul maître à la maison,est ce le complexe d'ismael .notre père Abraham, n'est il pas père d'ISRAEL ET DE ISMAEL.nous voulons la paix ou la coexistence pacifique.

Écrit par : hermes | mardi, 31 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.