UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 12 avril 2012

Cacophonie, anarchie et incompétence


Le gouvernement de Dramane Ouattara nous a déjà montré à plusieurs occasions qu’il n’avait pas de solution pour régler les problèmes des Ivoiriens. Quand il prend le risque de s y ’intéresser, la maladresse habite ses décisions. Ce qui se passe avec la mutuelle des fonctionnaires de Côte d’Ivoire est un cas qui révèle que non seulement le gouvernement n’a rien à faire mais qu’il refuse aussi apparemment le fonctionnement normal des autres institutions. Après ce qu’on vient de faire du parlement, il ne faut pas espérer qu’il fonctionne bien mieux aujourd’hui qu’hier, quand il n’était pas dirigé par un individu qui a écrit sa fierté d’être contre les lois. Quant à la justice, ce ne sont pas les occasions qui montrent qu’elle est aux ordres qui manquent. Aujourd’hui le monde entier attend que Dramane Ouattara fasse un petit signe, livrer un de ses chefs de guerre à la CPI, pour montrer qu’il n’est pas l’exécutant d’une justice des vainqueurs en Côte d’Ivoire. Avec son intervention dans le dossier de la MUGEFCI (Mutuelle Générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire), nous avons là un cas pathétique du mépris de la justice dans un pays. Une mutuelle est par définition une association privée. Même si ses membres sont des fonctionnaires de l’Etat, dans son fonctionnement, elle est une structure privée. C’est donc en tant que telle que la MUGEFCI a esté en justice pour régler le problème de la succession de sa direction. Le jour même où la justice rend la décision de laisser l’ancienne équipe terminer son mandat, le gouvernement de Dramane Ouattara sort d’un conseil de ministres avec une autre décision contraire. Celle de nommer une autre équipe dirigeante à la tête de la MUGEFCI comme s’il s’agissait d’une société d’Etat. Evidemment pour des démocrates que nous sommes et qui croyons en la séparation des pouvoirs, la seule décision dans cette affaire qui vaille est celle de la justice. Mais que va faire Dramane Ouattara ? Comprendra-t-il que ce n’est pas là qu’on attend son gouvernement. Ça ne fait pas sérieux qu’un conseil de ministres s’asseye pour traiter de divers quand des importantes questions à l’ordre du jour restent sans réponses. Que fait à la MUGEFCI, structure privée, celui qui a avoué n’avoir rien à faire à la RTI structure d’Etat ?

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.