UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 19 avril 2012

Le Syndrome malien à la Mugef-ci


Ils ont une seule démarche et ne comptez pas sur eux pour faire preuve d’imagination. La méthode est stéréotypée. On ne peut donc pas ne pas les reconnaître à travers leur démarche politique, leur façon de gérer et de diriger. Les coups d’Etat, les coups bas, la rébellion, les contorsions juridiques, le bombardement des palais à la place du recomptage démocratique des voix, en tous cas, tout sauf le respect de la loi, telle est la marque déposée d’une nouvelle génération de politiciens décriés aujourd’hui par le monde entier. Et tenez vous bien, ils ne lésinent sur aucun moyen pour vous faire croire qu’ils sont les chantres de la loyauté. Ils aiment le concept et tous ses corollaires, ils n’ont que cela à la bouche. Ils savent en tant que démagogues qu’il faut plus dire, pour ne pas avoir besoin de faire. Sinon de vous à moi pourquoi un coup d’Etat au Mali seulement à un mois d’une alternative démocratique ? Pourquoi un coup de force en Guinée-Bissau entre deux tours d’une élection présidentielle ? C’est simple, on refuse de voir venir à la tète de nos pays des chefs d’Etat dépendant de leur peuple et ne rendant compte qu’à leur peuple. Le Big Brother ne veut avoir affaire qu’à des patins à la tête de nos pays. Cela lui permet de perpétuer ses pratiques de monopole et d’exploitation abusive de nos richesses. D’aucuns me diront : quel rapport y a-t-il avec la Mugef-ci, un simple syndicat de fonctionnaires dans un pays de la sous région ? Je réponds que dans l’affaire de la mutuelle des fonctionnaires de Côte d’ivoire, les élèves veulent dépasser les maîtres. Dans l’absolu, il est même recommandé que le disciple fasse mieux que son maître. Et c’est ce à quoi nous assistons malheureusement. La mugef-ci est une mutuelle, une association qui à sa dernière Assemblée Générale Ordinaire a déclaré un excédent de fonds de plus de 2 milliards. C’est une association qui se porte bien et qui, à l’allure où elle va, peut se donner les moyens de sa politique d’indépendance totale vis-à-vis du pouvoir public. Comme nous le savons, la mugef-ci a affaire à des personnes qui sont allergiques aux notions d’indépendance et de souveraineté. Tout comme le Mali, la Mugef-ci était à deux mois (en juin prochain) d’une Assemblée Générale pour renouveler ses instances dirigeantes. Dans une affaire interne la justice a tranché. Le gouvernement de Dramane Ouattara sur la base d’aucun texte de loi, a fait un putsch pour remplacer le bureau actuel par un autre. Cela peut-il vous rappeler autre chose que ce qui se passe au Mali et en Guinée-Bissau ?

Joseph Marat ( Aujourd'hui)

Les commentaires sont fermés.