UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

mercredi, 20 juin 2012

Un mensonge pourquoi…


Les Unes des organes de presse étaient contradictoires ce samedi matin. Alors que les Verts annonçaient l’arrestation du porte-parole du président, les Bleus le démentaient. Sur le net, un organe de la place a même affiché les deux Unes. « Katina arrêté » et « Katina n’a jamais été arrêté ». Une bonne pagaille à l’image de la situation du pays. De la ‘’République’’ des Dozos, nous sommes passés à celle de l’intox en moins d’une semaine. Jusque-là, on nous avait habitués aux armes qui crépitent à chaque revendication démocratique. Depuis quelques temps, le régime de Dramane Ouattara est passé à une autre phase de communication. Et nous comprenons aisément pourquoi. Il n’est pas facile de canarder des opposants quand on n’a plus de parrain puissant, capable de tuer dans l’œuf la réprobation de la communauté internationale. Mais cela suffit-il pour donner carrément dans l’intox ? Utiliser les medias d’Etat pour mentir sur l’arrestation d’un homme politique, juste deux jours après avoir organisé une émission grand format à la télévision pour déverser des contre-vérités sur un parti politique parce qu’il refuse de faire le jeu de la compromission politique, donne simplement la mesure de l’incapacité d’un régime handicapé et désormais sans béquilles. On panique et on veut prendre le peuple à témoin. « Ils veulent nous renverser !» Comme si le phénomène était nouveau pour eux. Mais la panique et l’incertitude ne suffisent pas aussi pour justifier un tel mensonge sur l’arrestation du porte-parole du président Laurent Gbagbo. Cette mascarade en plein week-end répondait à un objectif bien plus secret : couvrir par un bruit très assourdissant la rumeur du décès de Lida Kouassi et la réaction virulente du FPI face aux accusations de coup d’Etat. Cette rumeur et le contenu de la conférence de presse de Miaka Oureto auraient gonflé et occupé la conversation des ivoiriens. Il fallait mentir sur l’arrestation de Katinan pour noyer le poisson. Mais justement, la ouattarandie ne sait peut être pas que c’est une gageure de vouloir noyer un poisson. Parce que quand tout le monde aura fini de se rendre compte que le régime a menti, il lui faudra nous montrer des signes de vie de Lida Kouassi qui n’avait plus à être caché puisqu’il a pris l’engagement de sauver le régime par sa collaboration. Ensuite réagir en conséquence par rapport à la conférence de presse du FPI qui n’a pas mâché les mots pour dire des choses que le régime de Ouattara Allasane en temps normal ne tolère pas. Que va-t-il faire maintenant ? Envoyer, à l’instar d’Affi N’Guessan et les autres, toute la direction du FPI dans les goulags du nord ? Nous attendons tous de voir cela ou d’intégrer les vérités du FPI comme des révélations incontestables de l’imposture.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.