UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

lundi, 20 août 2012

Retrouvons-nous désormais !


Vous êtes encore plus d’un millier d’internautes à ouvrir ce blog chaque jour dans l’espoir de découvrir un nouveau texte de Joseph Marat. Moi-même je prends conscience aujourd’hui que j’ai de façon quelque peu inélégante abandonné la lutte. J’ai cessé d’écrire et publier depuis le début du mois de juillet. J’avais à ce moment plus de 3000 lecteurs par jour. Je n’ai pas pris la mesure de ce que pouvaient représenter mes analyses pour mes compatriotes, surtout ceux de l’étranger qui n’ont que la lucarne du web pour prendre le pouls de la Côte d’Ivoire. Et je reconnais sans fanfaronnade, mais selon ce qui m’a été dit que mes écrits n’avaient pas seulement un caractère informatif. Je mettais un point d’honneur à surfer sur les vagues de l’ironie et de la psychologie politique pour faire comprendre à travers les événements le non dit ou la trame de notre histoire commune. Cela suffisait à beaucoup pour nourrir leur espoir de voir revenir l’ordre normal des choses.
Je pense que compte tenu de mes nouvelles occupations, je ne pourrais pas écrire tous les jours. Je ferai de temps à autres une analyse sur la marche de notre patrie. Mais je crois qu’il y a plusieurs possibilités de faire vivre cet espace de communication. J’ai peut-être cessé d’écrire mais je n’ai pas cessé de m’intéresser à l’actualité et aux grands débats de notre temps. Je les publierai, je les partagerai avec vous et à l’occasion des réflexions seront faites pour consolider nos convictions.
Pour marquer le coup et en attendant que j’y revienne je vous donne en lecture ce texte de Jean-Paul Pougala. Je suis avec lui de ceux qui pensent que le premier mal de l’Afrique et des Africains, c’est le complexe d’infériorité dans lequel notre histoire nous a enfermés. Il nous faut d’abord engager le combat de la conversion mentale. Ils ne sont pas mieux que nous, même s’ils s’accrochent, dans une sorte de trafique d’influence, à la moralisation. C’est fini, leur civilisation est sur le déclin. L’Europe n’est plus la solution et elle n’a pas la solution. Chez nous, les politiciens qui croient encore que l’Occident est un modèle à copier se rendent compte très tôt, s’ils sont futés, qu’ils se trompent… Bonne lecture !

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.