UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 16 janvier 2014

Ouattara est fier de nous ruiner

Il y a eu un Conseil de ministres le vendredi 8 novembre dernier. Le communiqué final livré par Koné Bruno authentifie ce qui n’aurait pas cessé d’être perçu comme une rumeur si on n’avait pas eu droit à cet aveu du gouvernement. Le Congo Brazzaville a prêté 100 milliards à la Côte d’Ivoire. Cette information qui date du dernier voyage de Alassane Ouattara au Congo était jusqu’à ce jour perçu comme une rumeur et une plaisanterie de mauvais goût. Aujourd’hui l’information est devenu officielle parce qu’il n’est pas aisé de cacher le soleil avec la main. Dis-moi qui te prête et je te dirai qui tu es devenu. Le soleil que Ouattara et son gouvernement n’arrive plus à cacher est que la Côte d’Ivoire s’appauvrit et le monde de la finance internationale les a lâché. Il a beau brandir des chiffres de croissance à faire rougir de jalousie les puissants de ce monde, Ouattara n’a plus la côte auprès des véritables bailleurs de fonds. Qu’est ce qu’il serait allé chercher au Congo sinon ? Malgré la crise et le fait que le territoire était divisé en deux, vampirisé par des sangsues rebelles, Laurent Gbagbo disait toujours que la Côte d’Ivoire était un pays solide. On n’a rien contre Denis Sassou N’ Guesso, mais on aurait du mal à imaginer Laurent Gbagbo quémander la pitance du peuple ivoirien au Congo. Son respect pour les Ivoiriens était tel que même dans les rapports privilégiés qu’il avait avec les puissances économiques d’Afrique comme l’Afrique du sud et l’Angola, on n’a jamais entendu dire qu’il se soit autant rabaissé. Les ivoiriens sont habitués à entendre que le budget de leur pays aide à payer le salaire des fonctionnaires des autres pays. La main de celui qui donne étant toujours au dessus de celui qui reçoit, la fierté des ivoiriens a toujours été nourrit de ce sentiment d’avoir les moyens d’être un Etat généreux vis-à-vis des autres. Allons-nous désormais raser les murs devant les autres parce qu’on a eu la malchance d’être gouverné par Ouattara ? C’est la réaction du gouvernement face à ce qui a tout l’air d’être un scandale pour les ivoiriens qui achève d’assommer. « Dans notre budget cette année, il y a une part qui est réservée à des ressources extérieures. Vous pouvez voir vous-mêmes les emprunts d’Etat qui sont lancés. Je peux vous assurer que dans un emprunt d’Etat, il y a des zones bien plus pauvres que ce que vous imaginez ou vous citez. Il faut savoir que l’un des pays les plus endettés au monde aujourd’hui, ce sont les Etats-Unis. Pourtant c’est la 1ère puissance mondiale. Le premier créancier des Etats-Unis aujourd’hui c’est la Chine. Nous pensons que c’est un débat inutile tout simplement parce qu’un pays qui a besoin de ressources peut faire appel à tous ceux qui peuvent lui en apporter. Ça peut être des pays voisins, des pays plus éloignés, des pays plus riches ou plus pauvres. La trésorerie d’un Etat ne se gère pas en termes de pauvreté ou de richesse. Ce sont des pratiques normales. Les pays les plus puissants au monde s’endettent », dixit Bruno Koné. Au lieu de faire preuve d’initiatives et réduire la part de l’extérieur dans le budget de l’Etat, le gouvernement de Ouattara consacre la mendicité de l’Etat et trouve même les mots pour dire que c’est normal. Non ! Ce n’est pas normal parce que nous avons au minimum la dignité de vouloir nous comparer à la chine qui est une puissance qui prête aux puissants au lieu de prendre, toute honte bue, l’ascenseur qui descend.

Joseph Marat

Les commentaires sont fermés.