UA-108822782-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 06 septembre 2018

Le mouvement des lignes

La déclaration qui accompagne l’image de Jean Louis Billon et le député Youté Wonsébéo à la sortie de la prison internationale de la Haye est bien claire selon le commentaire d’un cadre PDCI proche de Bédié « le Ministre Jean louis Billon s’est rendu à la Haye pour parler avec le Président Gbagbo qui est le fondateur du FPI afin que les lignes bougent ». Quoiqu’imperceptible, le déplacement des émissaires de Bédié à la Haye, est un coup de secousse important à l’histoire politique de la Côte d’Ivoire. Dans cette grisaille qui recouvre toutes les actions politiques, le PDCI conservateur pousse enfin le pion dans ce jeu de stratégie politique. La presse, il y a deux mois, avait levé le voile d’une visite programmée de Billon au Président Gbagbo. Comme si cela contrariait une tactique secrète, un démenti formel avait été pondu par ce dernier et son parti qui espérait encore quelque chose de son alliance avec le Rdr. Ce masque qui tombe n’est pas rien. C’est le mouvement d’une ligne importante de la vie politique en Côte d’Ivoire. On peut tranquillement dire que le divorce est consommé entre Ouattara et Bédié. Il y a des chemins qu’on n’emprunte pas en politique parce qu’ils sont de non-retour. Le premier a pris le sien le 16 juillet en s’inféodant le RHDP. Dix jours plus tard, le dernier fait un pas de géant sur la route de la discorde. Les analystes politiques s’étaient, très tôt, interrogés sur la démarche que devrait avoir le Sphinx de Daoukro dans son probable alliance avec le FPI. Va-t-il se jeter dans les bras d’Affi N’Guessan ou bien négocier avec Aboudramane Sangaré ? « C’est une occasion en or pour lui de faire enfin preuve de son génie politique » m’a confié un ami. Il lui faudra saisir l’hydre du FPI par le bon bout. Hercule vainquit l’hydre de Lerne en tranchant, d’un seul coup, ses sept têtes. Pour l’heure Bédié semble avoir compris cette leçon de l’histoire. Il était sur tous les fronts au FPI à la fin de la semaine dernière. Il a intérêt à rassembler toutes les têtes du parti de Laurent Gbagbo. Billon était à la Haye et des délégations du PDCI ont été envoyées indistinctement au 4ème congrès du FPI au Palais des sports de Treichville et à la place CP1 de Yopougon SICOGI pour soutenir la jeunesse du mouvement pro Sangaré. Ce fut la liesse un peu partout. Oubliant ce qu’est réellement Henri Konan Bédié, l’homme qui a mis tout son poids dans la balance à la présidentielle de 2010 pour faire le roi Ouattara et tomber son bienfaiteur Laurent Gbagbo. Tout compte fait, le décor est planté et les lignes vont certainement bouger dans le jeu politique ivoirien. Le retour de Laurent Gbagbo et l’ostracisme qui frappe Soro Kigbafori Guillaume dans son propre camp sont des faits qui laisseront indubitablement moins de marge au marionnettiste du jeu politique.

Joseph Marat.

Écrire un commentaire